Archives pour la catégorie GORE

THE MACHINE GIRL

machinegirlposter1wq3is9.jpg

THE MACHINE GIRL 

Titre original :  Kataude mashin gâru
Titre internationnal : The machine girl

JAPON / 96 MN / HORREUR/GORE/COMEDIE

Réalisation : Noboru Iguchi

Avec : Taro Suwa, Minase Yashiro, Asami, Kentaro Shimazu, Honoka

Sypnosis :

Ami est une lycéenne sans histoire. Très proche de son frère, celui-ci se fait tuer par le fils d’un Yakuza qui le rackettait depuis quelques temps déjà. Alors qu’elle se rend au domicile de ce dernier pour crier vengeance, Ami se retrouve prisonnière du gang et subit de multiples tortures dont l’amputation d’un bras. Parvenant à s’échapper de ses bourreaux, elle va trouver refuge chez un couple de garagistes qui eux aussi ont perdu leur fils par la faute des Yakuzas. Ensemble, ils vont créér l’arme ultime « The machine girl »…

bscap0044.jpgbscap00072.jpg

 The machine girl est sans conteste un film gore comme l’avait laissé penser la bande annonce. Au même titre que le cultissime « Story of ricky », il mêle sans complexe humour burlesque et effusion de sang à profusion…

bscap00101.jpgbscap00561.jpg

 L’introduction donne le ton, ça va gicler dans tous les sens. Le film commence d’ailleurs par la fin du film nous dévoilant une jeune fille très à l’aise dans son personnage de tueuse vengeresse.

bscap00541.jpgbscap0078.jpg

 La suite nous remémore son passé, celui d’une jeune fille sage comme toutes les autres filles de son âge qui par la suite d’un drame (la perte de son frère) va changer à jamais sa destinée, faisant d’elle une tueuse en quête de revanche envers un gang de Yakuzas, responsable de la mort de son frère et de son amputation.

bscap0065.jpgbscap00731.jpg

 En guise d’arme, elle a une une sorte de sulfateuse faite maison fabriquée par le couple de garagiste qui se sont joints à elle dans sa lutte contre le crime. Par la suite, elle aura une tronçonneuse adaptée elle aussi à son bras vengeur.

bscap0091.jpgbscap0108.jpg

 The machine girl n’est pas sans rappeler certains films devenus des classiques aujourd’hui qu’ils soient récents ou pas comme grindhouse et le fameux segment : Planet terror pour la mitraillette pouvant fusionner avec une partie du corps tout comme la tronçonneuse empruntée au sublissime Evil dead.

bscap0112.jpgbscap0124.jpg

 Il peut également subir la comparaison inévitable avec Braindead. sur ce point, si The machine girl n’est pas aussi sanglant, il le suit de près.

bscap0136.jpgbscap0131.jpg

 Les effets spéciaux sont de qualité inégale, nous offrant parfois des passages maitrisés, assez réalistes et efficaces dans sa mise en scène et d’autres fois trop perfectibles mais au final on s’amuse devant ce spectacle certes souvent grotesque mais au combien jouissif.

bscap0149.jpgbscap0166.jpg

 Le jeu des acteurs est comme pour les effets spéciaux,  si Minase Yashiro s’en sort à merveille dans son personnage, sa beauté physique s’ajoutant à cela, les petits rôles quant à eux surjouent à blocs. Est-ce là un choix délibéré du réalisateur ou mauvais casting…

bscap0170.jpgbscap0171.jpg

 Si l’on s’aperçoit vite que la sulfateuse ou la tronçonneuse sont en latex, le film se rattrape avec son lot d’hémoglobine versée généreusement.

bscap0175.jpgbscap0178.jpg

 Bien entendu, les amputations et meurtres sont exagérés, les victimes perdent des litres de sang, plus que de raison et certains n’ont pas l’air de souffrir le martyr malgré l’atrocité de la scène.

bscap0194.jpgbscap0195.jpg

 The machine girl est un film divertissant possédant un scénario original dans la lignée de Story of ricky qui plaira aux amateurs de genre qui ne cherchent pas à voir un film d’horreur pur et dur mais plutôt un bon gros délire « gore maison » « made in Japan ». En tout cas moi j’aime et j’en redemande…

47.gif




CINOP' 6 |
balade en terre du mileu |
coconutsland |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | kelhorreur
| sslstreaming
| celine fait son cinema